Accueil
Association pour la Télémédecine
en Auvergne Rhône-Alpes
samedi 21 septembre 2019
Accueil | Intranet | Veille | Etudes de cas | Contact
Veille

L’utilisation des systèmes d’information de l’assurance maladie pour l’analyse des pratiques de prescription : quelques exemples



31/03/08 - La CNAMTS met enfin en ligne son "Points de repère" n° 4, un document actualisé en janvier 2008. Le système d’information de l’assurance maladie s’est considérablement enrichi dans les années récentes. Le codage des médicaments, des autres produits de santé, des analyses biologiques, puis plus récemment des actes médicaux, permet de mieux connaître le contenu des soins dont les patients bénéficient. Pour tous les patients exonérés au titre des ALD, qui représentent 60 % des dépenses remboursées, les maladies sont codifiées. Certaines situations médicales peuvent également être repérées indirectement, par les médicaments prescrits ou les diagnostics posés dans le cadre des hospitalisations. Les résumés de séjour sont en effet maintenant intégrés dans les bases de données, ce qui ajoute une information médicalisée sur les hospitalisations et permet de suivre les trajectoires de soins des patients en rapprochant les soins ambulatoires et hospitaliers. Enfin, la montée en charge d’un panel de bénéficiaires - EPIB - d’une taille importante (600 00 personnes tous régimes) permet des analyses longitudinales plus riches que le panel d’assurés antérieur. Ces développements de l’information disponible ouvrent aujourd’hui des perspectives pour analyser les processus de soins, leurs variations, leur conformité aux référentiels. Les exemples présentés dans ce "Points de repère" illustrent trois types d’analyses qui ont pu être menées grâce à ces avancées portant sur sur le suivi des changements de comportements en distinguant anciens et nouveaux patients dans la prescription des statines, l’observation des trajectoires de malades en rapprochant soins ambulatoires et hospitaliers pour apprécier le potentiel de rééducation en médecine de ville après certains actes chirurgicaux, et enfin,le croisement des pathologies et des traitements médicaux pour analyser la conformité des pratiques aux règles de gestion du 100 % pour les patients en ALD.

"En améliorant la connaissance des processus de soins, ces systèmes d’information peuvent permettre le développement d’outils de gestion innovants pour accroître l’efficience des systèmes de santé", conclut ce Points de repère. Une dynamique qui est d’ailleurs à l’oeuvre à l’étranger dans de nombreux pays : managed care, paiement à performance, modèles prédictifs, ... [http://www.ameli.fr/fileadmin/user_...]

Source [http://www.annuaire-secu.com]

Classification :
Pratiques professionnelles

Mis en ligne le lundi 7 avril 2008 par Webmaster

imprimer

Veille
Les listes classées
Pour chercher sur le site