Accueil
Association pour la Télémédecine
en Auvergne Rhône-Alpes
samedi 14 septembre 2019
Accueil | Intranet | Veille | Etudes de cas | Contact
Veille

HPRO card, le projet de passeport santé des praticiens européens



Health Professional Card (HPRO Card), c’est le nom du projet de carte européenne de professionnel de santé destinée aux médecins, pharmaciens, sages-femmes, chirurgiens-dentistes et infirmiers. La création d’une carte européenne pour ces cinq professions de santé est inscrite dans la directive européenne de septembre 2005 sur la reconnaissance des qualifications professionnelles, afin de faciliter la mobilité professionnelle, la reconnaissance des diplômes et la sécurité des soins pour les patients. A mi-parcours d’une étude sur les conditions de sa mise en oeuvre subventionnée par la Commission européenne, les différents acteurs impliqués dans ce projet se sont réunis lors d’une conférence le 28 novembre à Paris pour dresser un bilan de leurs travaux, en attendant la remise de leur rapport final prévue à l’automne 2009. Avec ce projet issu d’une initiative française, lorsqu’un praticien souhaitera exercer hors de son pays d’origine, la lecture de sa carte permettra d’interroger directement la base de données de son autorité compétente afin de connaître ses diplômes, ses spécialités et son éventuelle interdiction ou restriction d’exercice. D’autres fonctions sont prévues à terme notamment pour le recours à la télémédecine, l’accès à des bases de données scientifiques ou la validation de la formation continue. Il y aura deux types de carte européenne au moment de leur lancement, avec ou sans puce incorporée. Comme les Espagnols et les Slovaques, les praticiens français auront une carte à puce qui fera aussi office de carte convergée Ordre/CPS. En France, la convergence aura lieu au second semestre 2009, a annoncé Patrick Fortuit, coordinateur du projet HPRO Card. Les professionnels de santé français auront ainsi dans une seule carte, la carte ordinale, la carte européenne et la carte CPS. Par ailleurs, des tests ont d’ores et déjà été menés par l’université de technologie de Berlin sur l’interopérabilité des cartes à puce de trois pays (Allemagne, France, Pays-Bas). Le comité de pilotage de HPRO Card comprend sept organismes : les Conseils nationaux des ordres des pharmaciens et des médecins français (Cnop, Cnom), le Conseil national de l’ordre des pharmaciens de Belgique, l’Association des pharmaciens de l’Union européenne (PGEU), le ministère français de la Santé, le GIP-CPS et Kadris consultants. Au total, 26 des 27 pays de l’Union européenne participent aux travaux, ainsi que, hors UE, la Suisse et la Norvège.

> Sources : http://www.quotimed.com/journal/index.cfm?fuseaction=viewarticle&DartIdx=420159 (accessible aux abonnés du Quotidien du médecin)

Dans un entretien accordé à TICsanté, Patrick Fortuit, coordinateur du projet HPRO Card, est revenu sur les nombreuses perspectives qu’offre le projet : http://www.ticsante.com/show.php?page=story&id=117

> Le site du projet HPRO Card : http://www.hprocard.eu/fr

Source Annuaire Secu 04/12/08

Classification :
Télémédecine e-santé

Mis en ligne le lundi 8 décembre 2008 par Webmaster

imprimer

Veille
Les listes classées
Pour chercher sur le site