Accueil
Association pour la Télémédecine
en Auvergne Rhône-Alpes
lundi 20 février 2017
Accueil | Intranet | Veille | Etudes de cas | Contact
Veille

L’Asip enfin sur les rails !



PARIS, 20 juillet (TICsanté) – L’Agence des systèmes d’information partagés de santé (Asip santé) a été créée jeudi dernier lors du conseil d’administration du Groupement d’intérêt public Dossier Médical Personnel (GIP-DMP). Dans un entretien accordé vendredi à TICsanté, Jean-Yves Robin, directeur du GIP-DMP et préfigurateur de l’Asip, qui en devient le directeur, a apporté des précisions sur les principaux points évoqués lors des rencontres inter-régionales organisées le 9 juillet dernier. Un arrêté ministériel, qui devrait être publié dans les prochains jours, viendra entériner l’existence juridique de la nouvelle agence, mentionne Jean-Yves Robin.

A ce jour, le périmètre d’action de l’Asip est assez large avec l’intégration du champ sanitaire et médico-social et de l’ensemble des missions d’interopérabilité et de gestion des référentiels des systèmes de santé. En revanche, les missions du GIP "Carte de professionnel de santé" (GIP-CPS) ne sont pas à ce jour intégrées. Des discussions sont engagées avec les instances de représentation du personnel du GIP-CPS et des travaux sont en cours d’instruction. Le GIP-CPS devrait intégrer le périmètre de l’Asip santé en octobre prochain.

Constituée aujourd’hui d’une soixantaine de personnes, l’Asip santé devrait à partir d’octobre (et avec l’intégration du GIP-CPS) regrouper environ 130 personnes, précise Jean-Yves Robin.

Le budget voté par le GIP-DMP reste valide, à hauteur de plus de 40 millions d’euros pour 2009. L’Asip santé travaille actuellement à un budget pluriannuel pour 2010 et les années suivantes. Il est question par la suite que l’Asip ait un budget de l’ordre d’une centaine de millions d’euros annuel.

En termes d’organisation, un dispositif est mis en place afin d"’être en capacité de gérer une ligne de projets multiples orientée à la fois vers des projets métiers (la prescription électronique, le DMP, le dossier cancérologie, la téléradiologie...) et des projets de type infrastructure (le RPPS, l’INS...)", explique-t-il.

L’Asip s’est dotée d’un "conseil d’éthique et de déontologie", qui a "vocation à émettre des avis et des recommandations sur les projets et services mis en oeuvre par l’Asip". Un "comité de liaison et de coopération", une conférence qui rassemblera "plus largement les représentants des usagers et bénéficiaires des systèmes d’informations partagés de santé" et des "commissions thématiques de concertation" vont également venir appuyer l’Asip, annonce la nouvelle agence dans un communiqué.

Selon Jean-Yves Robin, la convention de coopération, qui documentera la façon dont vont être articulés les travaux communs aux deux agences (Asip et Anap), est "en cours de finalisation de rédaction et sera disponible en septembre". "Il faut essayer de définir quels dispositifs nous permettent de gérer en commun un certain nombre de projets et il faut également une bonne compréhension de l’ensemble des actvités de chacune des deux agences", souligne-t-il. "Durant l’été, l’Asip se concentrera autour de son organisation ainsi que sur le DMP", note-t-il. Jean-Yves Robin s’est dit très satisfait de ce premier semestre 2009. Il n’y a pas de glissement de planning, relève-t-il.

La réunion inter-régionale du 9 juillet, ouverte à l’ensemble des acteurs dans les régions (maîtrises d’ouvrages, institutionnels et industriels), a rassemblé plus de 200 personnes. A cette occasion, un point a été fait sur l’organisation de l’Asip et ce qui allait se profiler afin de répondre à l’ensemble des besoins des acteurs, informe-t-il. Les critères de décision des arbitrages relatifs aux projets en région ont été détaillés et des précisions ont été apportées sur le moment où les spécifications de l’INS seront disponibles et où les éditeurs pourraient les intégrer dans leurs solutions. "Il faut aujourd’hui faire en sorte que les solutions, qui sont dispersées en région, convergent vers un cadre commun et que les appels d’offre se poursuivent afin que les projets avancent", affirme-t-il./eg/ajr

Source Tic-Sante.com

Classification :
Dossier médical - Système d’information

Mis en ligne le lundi 20 juillet 2009 par Webmaster

imprimer

Veille
Les listes classées
Pour chercher sur le site