Accueil
Association pour la Télémédecine
en Auvergne Rhône-Alpes
mardi 21 novembre 2017
Accueil | Intranet | Veille | Etudes de cas | Contact
Veille

E-administration : réduction de voilure



10/11/09 - Dans un dossier intitulé "E-administration : la fin des giga plans", le site du magazine Acteurs publics aborde l’évolution de l’administration électronique depuis 1998, année de lancement du programme d’action gouvernemental pour la société de l’information, le PAGSI. S’ensuivit une période faste pour l’e-administration, à grands renforts de plans de com’ et de milliards. En 2002, le plan RE/SO 2007, axé sur la dématérialisation des procédures, s’accompagne de la création début 2003 d’une agence dédiée, l’agence pour le développement de l’administration électronique (Adae). Une consécration pour l’administration électronique, incarnée par le fameux programme Adele, directement rattaché à Matignon. Depuis, l’eau a coulé sous les ponts. Acteurspublics dresse un constat peu reluisant : non seulement il n’y a plus d’agence (Adae), mais il n’y a plus de plan, d’objectifs et de moyens, malgré une numérisation toujours plus forte. Jacques Sauret, ancien directeur de l’Adae, a le sentiment que "faute de volonté politique, l’État se contente de poursuivre sur sa lancée", faisant allusion au "plan Adele pour la période 2004-2007, doté de 1,8 milliards d’euros, et qui permit à la France de se hisser aux meilleures places des classements internationaux". L’administration électronique est passé de Matignon à Bercy (Direction générale de la modernisation de l’État). Signe de la réduction de voilure : le terme "administration électronique" figure à peine dans les documents de la Révision générale des politiques publiques (RGPP). Conclusion pour Acteurspublics : "inutile d’attendre la mise en oeuvre d’un énième plan global de la part de la DGME". "Nous, on s’engage sur des projets, que nous livrons dans les délais", résume Arnaud Lacaze, chef de service à la DGME.

L’e-administration bouleverse également l’emploi public, transformant les tâches quotidiennes des agents. "Côté pile, l’agent se trouve très souvent valorisé dans son métier. Côté face, le management n’est souvent pas à la hauteur" avec une impression d’absence de pilote dans l’avion et une conduite du changement qui fait défaut.

> Le dossier : http://www.acteurspublics.com/article/09-11-09/e-administration-la-fin-des-giga-plans

Source L’Annuaire Secu

Classification :
Dossier médical - Système d’information

Mis en ligne le dimanche 15 novembre 2009 par Webmaster

imprimer

Veille
Les listes classées
Pour chercher sur le site