Accueil
Association pour la Télémédecine
en Auvergne Rhône-Alpes
samedi 22 juillet 2017
Accueil | Intranet | Veille | Etudes de cas | Contact
Veille

Le SNIIR-AM au service de la santé publique



06/11/12 - Marie-Françoise De Pange décortique, dans Le Quotidien du médecin du 5 novembre 2010, une base de données de l’Assurance maladie hors norme (100 téraoctets), le SNIIR-AM, Système national d’information interrégimes de l’assurance maladie. Hébergé au CTI d’Évreux, il est utilisé par les régimes obligatoires pour la surveillance de la consommation de soins, mais aussi par les agents des ministères, les agences sanitaires, les représentants des professions de santé (qui alimentent la base), les membres de l’Institut des données de santé (IDS) et progressivement à d’autres institutions. Son contenu est de plus en plus riche avec les données contenues dans le 1,1 milliard de feuilles de soins émis annuellement par les professionnels de santé, les factures des cliniques en T2A avec renseignement du motif de séjour, les données d’hospitalisation provenant du PMSI, les codes CIP des médicaments envoyés par les pharmacies auxquels s’ajoutent les données des ALD. Il existe également un échantillon représentatif de 600 000 patients anonymisés dont les données doivent être conservées 20 ans. Le SNIIR-AM a été constitué pour contribuer à la connaissance sur les dépenses de santé mais il est également utilisable à des fins épidémiologiques. L’article en donne quelques exemples significatifs. Mais, "rançon de son succès auprès des épidémiologistes, le SNIIR-AM se trouve confronté à des problèmes d’engorgements", ce qui oblige la CNAMTS à se renforcer en moyens humains "pour faire face à la demande externe en santé publique". Près de vingt personnes s’occupent de la maintenance du système. L’Institut des données de santé préconise une extension de la durée de conservation des données du SNIIR-AM d’un an supplémentaire. Actuellement, les données de l’entrepôt pour permettre les extractions à la demande représentent 2 années + l’année en cours et un an de données sont supprimées chaque nouvelle année, au grand dam des épidémiologistes.

> http://www.lequotidiendumedecin.fr/journal/index.cfm?fuseaction=viewarticle&DartIdx=442357

Source L’Annuaire Secu

Classification :
Dossier médical - Système d’information

Mis en ligne le mardi 9 novembre 2010 par Webmaster

imprimer

Veille
Les listes classées
Pour chercher sur le site