Accueil
Association pour la Télémédecine
en Auvergne Rhône-Alpes
vendredi 20 septembre 2019
Accueil | Intranet | Veille | Etudes de cas | Contact
Veille

Crise et indécisions politiques pourraient avoir du bon pour les technologies d’information de santé



03/01/02 - Revenons sur le magazine des systèmes d’information hospitaliers (DSIH), déjà cité dans ma lettre précédente, qui publie dans son numéro de janvier une série d’interviews dont le thème est résumé par une intéressante interrogation en première de couverture au sujet du numérique en santé : "Les politiques ont-ils pris la mesure des enjeux ?" Pour la remuante fédération LESSIS, la réponse négative ne fait aucun doute puisqu’elle vient dans le même temps d’annoncer la création d’une "commission e-santé" dont l’objectif a le mérite de la clarté : "promouvoir avec ses membres et partenaires une filière des technologies d’information de santé au service de nos concitoyens qui soit moins tributaire des décisions politiques". Les termes de son communiqué sur le sujet laissent d’ailleurs pointer une confiance plus que mesurée de ses auteurs dans la capacité de l’Etat et de son millefeuille administratif pour susciter cette filière. En outre, décidément sur tous les fronts, le représentant des industriels spécialisés assure la promotion du "Cercle des décideurs du numérique en santé", initiative soutenue par les acteurs industriels (Syntec Numérique, Fefis, Leem, Snitem, Lesiss, Asihpa) et institutionnels (DSISS, DGCIS), qui sera présenté lors d’un colloque au ministère de l’Economie les 28 et 29 février prochain. A en juger par la liste des personnalités qui interviendront dans le programme, le ban et l’arrière-ban des experts du sujet viendront s’exprimer en tribune. A ce sujet, saluant la détermination des organisateurs, "LESISS attend de ce volontarisme affiché qu’il rompe enfin avec les constats d’impuissance prononcés lors de l’invraisemblable cascade d’événements qui se succèdent sur ce sujet depuis trois ans". La fédération espère également que ce colloque n’élude pas le traitement des sujets sensibles, notamment celle des financements qui devront être à la hauteur des enjeux pour que la France puisse sortir du retard dans lequel elle s’enfonce dans le concert international. Bref, un colloque qui pourrait trancher avec les autres ? A suivre donc.

Par ailleurs, à écouter les partisans d’un déploiement rapide de la télémédecine, l’un des principaux facteurs d’immobilisme concernerait le peu d’empressement de la CNAMTS à s’approprier le sujet. Un début prometteur semble poindre à ce sujet en lisant cette récente annonce de recrutement d’un stagiaire en droit de la Santé à la Direction Déléguée à la Gestion et à l’Organisation des Soins, chargé d’expertiser et proposer des évolutions réglementaires en vue de la mise en place de la téléradiologie et la création de forfaits techniques de soins.

> Le magazine DSIH de janvier en ligne : http://www.dsih.fr/magazine/

> Une commission e-santé pour doper la filière - communiqué Lessis du 27 janvier : http://www.lesiss.org/445_p_27843/2012-01-commission-e-sante.html

> Le temps politique de relever les défis serait-il (enfin) venu ! - communiqué Lessis : http://www.lesiss.org/445_p_27968/2012-02-colloque-industries-num-sante.html

Source L’Annuaire Secu

Classification :
Télémédecine e-santé

Mis en ligne le lundi 6 février 2012 par Webmaster

imprimer

Veille
Les listes classées
Pour chercher sur le site