Accueil
Association pour la Télémédecine
en Auvergne Rhône-Alpes
samedi 22 juillet 2017
Accueil | Intranet | Veille | Etudes de cas | Contact
Veille

122 459 DMP ont été ouverts à fin avril 2012. La messagerie sécurisée interopérable avec le DMP sera open source



11/05/12 - Un chiffre relevé sur I-med, le site du Dr Fraslin, et non sur le site officiel de l’ASIP Santé, le compteur étant resté bloqué au 31 mars à 105 542 DMP ! 16 917 ont été ouverts pour le seul mois d’avril. Mais seulement 52 469 sont alimentés pour 211 736 documents au total. La mise à disposition d’une messagerie sécurisée pour les professionnels de santé, bénéficiant d’un niveau élevé d’exigence en termes de sécurité et de confidentialité, interopérable avec le DMP et l’ensemble des logiciels DMP compatibles, constitue toujours une priorité des pouvoirs publics. L’agence ASIP Santé confirme dans un communiqué du 10 mai la date de début 2013 pour le lancement de ce nouveau service et fera pour cela appel à des solutions open source, que les éditeurs pourront intégrer dans leurs logiciels. Le cahier des charges de début d’année soumis aux industriels n’a pas en effet donné les résultats attendus. L’inadéquation des réponses reçues conduit l’ASIP Santé à procéder de façon plus traditionnelle en assurant la construction du système par de la sous-traitance informatique plutôt que de l’acheter en mode service comme envisagé initialement. Le Dossier Pharmaceutique (DP) poursuit sa montée en charge. 19 892 925 DP ont été créés dans 21 653 officines (la quasi totalité) selon les chiffres du conseil de l’Ordre au 23/04/2012. L’Ordre se vante de quelque 750 000 consultations quotidiennes dont 35 % bénéficient d’un partage d’information entre officines. Dans ses dernières recommandations sur le générique (voir article précédent), l’Académie nationale de pharmacie souligne le rôle essentiel du Dossier Pharmaceutique car "son utilisation élargie permettra d’identifier les médicaments effectivement délivrés, dans le but d’éviter la duplication des prises (délivrance concomitante par plusieurs pharmacies de médicaments princeps et de médicaments génériques)". Ce n’est visiblement pas encore le cas, à en croire un pharmacien dans un regard critique publié dans la lettre Celtinews du 11 mai 2012. Dans cet article intitulé "Trafic de médicaments, jusqu’où ira-t-on ?", le professionnel révolté raconte avoir eu entre les mains "une ordonnance toute belle de milieu hospitalier, carte vitale toute neuve avec photo et tout et tout". Mais après consultation du DP, il constate que les mêmes produits ont été pris dans 5 officines différentes en quelques jours. "Refus de délivrance, mais quid de mes confrères qui ont le DP ? Quid de la sécu qui émet ces cartes vitales CMU ? Fausses ordonnances (non substituables de surcroit) ça suffit !, écrit le pharmacien.

> Trafic de médicaments, jusqu’où ira-t-on ? : http://www.celtipharm.com/tabid/186/itemid/19326/Trafic-de-mdicaments-jusquo-iraton-.aspx

> L’ASIP Santé fera appel à des solutions open source pour son service de messagerie sécurisée pour les professionnels de santé : http://esante.gouv.fr/asip-sante/espace-presse/flux-d-actualite/l-asip-sante-fera-appel-a-des-solutions-open-source-pour-s

Source L’Annuaire Secu

Classification :
Dossier médical - Système d’information

Mis en ligne le lundi 14 mai 2012 par Webmaster

imprimer

Veille
Les listes classées
Pour chercher sur le site