Accueil
Association pour la Télémédecine
en Auvergne Rhône-Alpes
vendredi 15 novembre 2019
Accueil | Intranet | Veille | Etudes de cas | Contact
Veille

La HAS se lance dans les parcours de soins personnalisés pour les malades chroniques



15/05/12 - Dans son rapport rendu fin mars, le Haut conseil pour l’avenir de l’assurance maladie (HCAAM) avait demandé à la Haute autorité de santé de développer, en plus de ses traditionnelles recommandations de bonne pratiques, des recommandations de "parcours" notamment pour les maladies chroniques et les polypathologies. Avec une meilleure coordination, le parcours de soins doit rendre adéquats les recours aux professionnels de santé de ville et les séjours en établissement. "C’est autour de l’amélioration de la qualité des parcours de soins que se situe aujourd’hui des gisements décisifs de qualité soignante et d’efficacité économique de notre système se santé", affirme le Haut conseil. Les enjeux sont importants, le nombre de malades chroniques (15 millions de personnes) ne cessant d’augmenter en raison d’effets croisés de l’allongement de l’espérance de vie et du progrès médical. Dans un communiqué du 15 mai 2012, la HAS annonce qu’elle "entend promouvoir une vision rénovée de la prise en charge des maladies chroniques en centrant leur organisation autour de parcours de soins permettant le plus possible un accompagnement du malade à la fois personnalisé et coordonné". Son objectif est de diffuser largement cette "médecine de parcours", que le HCAAM recommande, incluant une prise en charge globale et sociale, sans pour autant renoncer aux exigences de bonnes pratiques. Pour y parvenir, la Haute autorité a élaboré des outils spécifiques, des guides de référence en commençant par quatre premières maladies : BPCO, maladie de Parkinson, maladie rénale chronique et insuffisance cardiaque. La HAS a fait évoluer le guide médecin ALD vers un guide du parcours de soins. Destiné aux différents professionnels impliqués, il privilégie une approche globale de la maladie dès le diagnostic et non plus seulement au seuil de gravité nécessitant l’entrée en ALD. En outre, ces nouveaux guides définissent le rôle et l’articulation des différents professionnels. Ces guides complets sont accompagnés d’un document de synthèse centré sur les points critiques du parcours de soins et une liste d’actes et de prestations pris en charge par l’Assurance maladie lorsque la prise en charge s’opère dans le cadre d’une ALD. En complément, la HAS propose un schéma simplifié du parcours de soins permettant de positionner les professionnels. Elle a, de plus, élaboré un modèle de programme personnalisé de soins (PPS), qui doit servir à mettre en œuvre un parcours de soins adapté de manière partagée entre le patient et les soignants. D’autres guides sont déjà en préparation sur la maladie coronarienne, la sclérose en plaque, la maladie d’Alzheimer. La logique médico-économique n’est pas loin. "Si on veut éviter des déremboursements massifs, il n’y a pas 36 solutions : il faut s’attaquer très fortement à cette logique de parcours de soins", prévient Alain Cordier, membre du collège de la HAS.

> http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1247611/promouvoir-les-parcours-de-soins-personnalises-pour-les-malades-chroniques

Source L’Annuaire Secu

Classification :
Pratiques professionnelles

Mis en ligne le mercredi 23 mai 2012 par Webmaster

imprimer

Veille
Les listes classées
Pour chercher sur le site