Accueil
Association pour la Télémédecine
en Auvergne Rhône-Alpes
jeudi 21 septembre 2017
Accueil | Intranet | Veille | Etudes de cas | Contact
Veille

Le grand gâchis de l’informatique hospitalière



17/10/12 - Le Parisien (15-10) rapporte le gros souci de l’AP-HP avec son informatique, en particulier avec son logiciel Orbis (éditeur Agfa Healthcare), testé depuis depuis deux ans dans le seul hôpital Ambroise-Paré, à Boulogne-Billancourt, mais qui doit être progressivement déployé dans ses 39 hôpitaux. Orbis permet la création d’un dossier patient hospitalier, unique et partagé pour l’ensemble des hôpitaux de l’AP-HP. Il repose sur l’informatisation des prescriptions, en lien avec le système informatisé de prise de rendez-vous et du sous-système de gestion des résultats d’examens de laboratoire et d’imagerie. Il aurait "de sérieux bugs : retards dans la prise des rendez-vous, patients contraints de passer plusieurs fois un scanner sans raison…". Un rapport confidentiel interne, que le journal s’est procuré, "cloue au pilori ce nouveau système, accusé d’être inefficace, dépassé et surtout très coûteux". Pour l’auteur de l’audit, le coût final pourrait atteindre les 300 millions, soit un surcoût de 175 millions ! Sans garanties qu’Orbis fonctionnera correctement. A la direction de l’AP-HP, on reconnaît des problèmes, mais en les mettant sur le compte de la « mauvaise volonté » de certains soignants ou administratifs, qui rechigneraient à utiliser correctement le nouveau logiciel. Interrogé par le Parisien, le député Gérard Bapt explique que le cas de l’hôpital Ambroise-Paré n’est pas isolé dans le secteur public. "Depuis des années, notre système sanitaire ne parvient pas à passer correctement au stade de l’informatisation. Mais beaucoup d’autres administrations sont dans le même cas", souligne le rapporteur du budget de la Sécu à l’Assemblée. Il cite les derniers chiffres de l’Agence nationale d’appui à la performance (Anap) : "sur 263 programmes d’informatisation des services publics en cours, 30 % sont en retard et 20 % en échec !

C’est extrêmement préoccupant".

> L’article du Parisien du 15 octobre 2012

Source L’Annuaire Secu

Classification :
Dossier médical - Système d’information

Mis en ligne le vendredi 26 octobre 2012 par Webmaster

imprimer

Veille
Les listes classées
Pour chercher sur le site