Accueil
Association pour la Télémédecine
en Auvergne Rhône-Alpes
dimanche 24 mars 2019
Accueil | Intranet | Veille | Etudes de cas | Contact
Veille

Dominique Dupagne révèle le contenu du rapport d’évaluation du programme Sophia, resté confidentiel



08/03/13 - Le programme Sophia lancé en 2009 par l’Assurance maladie a été évalué par une société extérieure, CEMKA EVAL en 2010. A lire l’article publié par le célèbre généraliste, on comprend mieux pourquoi la CNAMTS ne l’a toujours pas rendu public en 2013. Le membre démissionnaire du conseil scientifique Sophia dénonce le protocole d’évaluation mis en place "biaisé d’emblée". Mais "l’élément le plus dérangeant est que la CNAMTS a toujours présenté des synthèses tronquées et parfois falsifiées de cette évaluation, notamment dans ses dossiers de presse de 2011 et 2013, sans jamais publier le rapport lui-même". Revenons à l’étude des résultats bruts. "L’impact positif de Sophia sur des indicateurs simples comme les dosages sanguins de suivi ou le recours conseillé à des consultations spécialisées est insignifiant. Cette situation est fâcheuse pour la CNAMTS qui a de grandes ambitions pour son projet de disease management à la française. Malgré les efforts de CEMKA EVAL pour mettre en valeur son commanditaire grâce à des comparaisons multivariées, les chiffres sont cruels et montrent que Sophia ne sert pas à grand-chose", écrit le généraliste. Pas tendre, il suggère que "les pouvoirs publics exigent de la CNAMTS la publication du rapport complet ainsi que les dossiers préparatoires de cette évaluation. De plus, il serait sain que la prochaine évaluation soit commanditée et pilotée par l’IGAS et non par la CNAMTS pour éviter de nouvelles manipulations".

> Sophia : les mauvais calculs de la CNAMTS - Atoute.org 7 mars 2013

Source L’Annuaire Secu

Classification :
Technologies médicales

Mis en ligne le mercredi 13 mars 2013 par Webmaster

imprimer

Veille
Les listes classées
Pour chercher sur le site