Accueil
Association pour la Télémédecine
en Auvergne Rhône-Alpes
jeudi 18 juillet 2019
Accueil | Intranet | Veille | Etudes de cas | Contact
Veille

Réguler le système de santé par la qualité : la HAS présente son projet stratégique 2013-2016



26/09/13 - Le président du Collège de la Haute autorité de santé, Jean-Luc Harousseau, a présenté lors d’une conférence de presse de rentrée, mercredi 25 septembre, le projet stratégique 2013-16 de l’institution, intitulé "Contribuer à la régulation par la qualité et l’efficience". Dans ce projet, l’objectif phare est de formuler des propositions sur l’amélioration des pratiques professionnelles, sur l’accès à l’information du public et sur sa mission d’aide à la décision des pouvoirs publics. Cinq axes stratégiques sont définis : les principaux enjeux de santé publique redeviennent une priorité ; le développement de la dimension comparative entre les produits de santé ; le renforcement de l’impact des productions de la HAS auprès de ses cibles (pouvoirs publics, professionnels de santé, patients et usagers) ; le soutien du développement de la « médecine de parcours » ; le renforcement des actions dans le domaine de la sécurité des patients.Les SIH à la peine 26/09/13 - "Informatique à l’hôpital : le grand ratage", titre Le Parisien, qui évoque dans son article des "systèmes inadaptés" et des "surcoûts" et "des millions dépensés pour rien". Le journal relève ainsi que "l’AP-HP, qui gère 39 hôpitaux et 22 000 lits en Ile-de-France, n’en a pas fini avec ses problèmes d’informatisation. […] Le nouveau système d’information hospitalier Orbis, acheté à grands frais pour 125 millions d’euros en 2009, n’est toujours pas opérationnel trois ans après", et la facture continue de s’allonger. Selon une étude du ministère de la Santé, les sommes investies en France par 664 établissements pour se doter de SIH (dossiers médicaux informatisés) dépassaient les 647 millions d’euros en 2011, le double si on ajoute les systèmes informatiques administratifs (gestion des plannings, des salaires, des achats, etc.). Des investissements colossaux. Le Parisien rappelle que "les hôpitaux français pâtissent d’un retard considérable dans l’informatisation des données médicales, malgré le volet SI du plan Hôpital 2012". Le ministère de la Santé a confié une mission d’audit à l’Agence nationale d’appui à la performance afin d’analyser les systèmes d’information hospitaliers de 12 établissements en France et en tirer des conclusions sur les réussites et les échecs des différents systèmes choisis.

Si la HAS mène depuis 2008 des évaluations médico-économiques pour aider les pouvoirs publics à optimiser l’utilisation des ressources allouées à la santé. Cette mission va s’intensifier en octobre 2013 avec la production d’avis d’efficience sur les médicaments et les dispositifs médicaux les plus coûteux et les plus innovants. Désormais, l’évaluation de l’efficience sera réalisée dans le même temps que l’évaluation en vue de l’admission au remboursement. La HAS a fait évoluer sa procédure de certification des établissements de santé. Cette dernière débutera à partir du premier semestre 2015. Les établissements et leur fonctionnement seront évalués à partir de dossiers patients réellement hospitalisés afin de voir les points forts et les points d’amélioration de l’organisation des soins. La Haute autorité va mettre en place, d’ici la fin de l’année, "un site d’information des patients sur la qualité des soins dans les établissements de santé", regroupant des informations qui étaient jusqu’à présent dispersées sur différents sites. "Nous voulons les regrouper pour les rendre plus lisibles sur un seul site beaucoup plus pratique, avec une géolocalisation et une possibilité de comparaison", a précisé Jean-Luc Harousseau.

>Le dossier de presse de la HAS

Source L’Annuaire Secu

Classification :
Pratiques professionnelles

Mis en ligne le samedi 5 octobre 2013 par Webmaster

imprimer

Veille
Les listes classées
Pour chercher sur le site