Accueil
Association pour la Télémédecine
en Auvergne Rhône-Alpes
lundi 11 novembre 2019
Accueil | Intranet | Veille | Etudes de cas | Contact
Veille

Lancement de e-docteur, le "premier outil intelligent d’analyse des symptômes"



04/02/14 - Lancé le 3 février par le site d’informations e-sante.fr et l’éditeur Persomed, leservice en ligne e-docteur se propose d’orienter l’internaute et de l’aider à évaluer le caractère d’urgence associé à ses symptômes. Cet outil d’orientation des patients bénéficie de 25 ans de travaux et d’études menées par son concepteur, le Dr Loïc Etienne, urgentiste, qui a pu le tester avec succès à l’hôpital Lariboisière, à Paris. e-docteur est conçu sur un système d’intelligence artificielle basé sur une logique informatique appelée " logique floue " qui prend en considération la probabilité de l’appartenance d’un symptôme à un diagnostic. Il est aujourd’hui capable d’identifier 511 pathologies, soit "le niveau d’un étudiant en 5e année de médecine", souligne Loïc Etienne. "Nous voulons arriver rapidement au-delà des 1 000 pathologies, ce qui s’approche du niveau d’un médecin généraliste", ajoute-t-il. En pratique, à partir des symptômes exprimés par l’internaute, e-docteur pose des questions qui suivent une logique médicale. L’algorithme calcule ensuite les diagnostics envisageables, en indiquant leur probabilité. Il informe aussi l’internaute de l’urgence de la situation et de la conduite à tenir : simple auto-surveillance, prise de rendez-vous chez le médecin, visite aux urgences, etc.

Hormis sa vocation grand public, le système expert devrait être prochainement déployé à l’hôpital Lariboisière dans le service du Pr Patrick Plaisance afin d’assister les infirmières d’accueil des urgences dans le tri des malades. Au-delà de l’orientation des patients, ses promoteurs souhaitent également faire de e-docteur un levier de connaissances en santé publique, via le repérage de pathologies nouvelles ou à forte prévalence par exemple. Le système exempt de publicité est financé par le site e-sante.fr, qui espère s’en servir pour doper son audience... et ses propres recettes publicitaires.

> Dépêche TIC Santé du 5 février 2014

Source La lettre Secu

Classification :
Télémédecine e-santé

Mis en ligne le lundi 10 février 2014 par Webmaster

imprimer

Veille
Les listes classées
Pour chercher sur le site