Accueil
Association pour la Télémédecine
en Auvergne Rhône-Alpes
mercredi 16 janvier 2019
Accueil | Intranet | Veille | Etudes de cas | Contact
Veille

Les Français, la prévention en santé et les outils numériques



14/05/14 - Selon un sondage Opinionway pour Microsoft publié le 13 mai 2014, 93 % des personnes interrogées estiment que le médecin traitant est l’acteur à qui ils accordent le plus leur confiance pour s’informer sur les mesures préventives à prendre, les bons gestes à adopter, devant les pharmaciens (78%), la famille et les proches (66%) et la presse santé (50%). Concernant l’Internet, ils sont 59 % à plébisciter les sites ou applications mobiles de l’Etat, devant ceux des associations, et des mutuelles. Plus d’un Français sur deux pensent que l’Etat ne joue pas suffisamment son rôle en matière de prévention surtout à destination des jeunes et des seniors. Concernant l’utilisation des outils numériques dans le domaine de la prévention en santé, 52 % des Français se déclarent utilisateurs et 70 % prêts à payer pour s’en équiper durablement. 80 % estiment utile que les médecins puissent consulter leur dossier médical sur le site de l’Assurance maladie lors d’un diagnostic et 77 % que les outils numériques permettent de faciliter le maintien à domicile et d’éviter l’hospitalisation. Autre information du sondage, plus de 90 % des personnes interrogées sont convainques que le maintien à domicile et l’intensification des mesures de prévention permettraient de réduire les dépenses des seniors et celles de la Sécurité sociale.

La santé connectée est "à la croisée des chemins", estime le Collectif interassociatif sur la santé dans un communiqué du 15 mai. "Ses adeptes sont de plus en plus nombreux. La santé connectée propose à l’utilisateur de devenir acteur de sa santé ou de son bien-être". Dans un dossier sur le sujet, la rédaction du site du CISS, 66 Millions d’Impatients, passe en revue les outils existants, les usages observés ou envisagés et les conseils de bonne utilisation qu’il convient de respecter. En 2017, estime la Commission européenne, si son potentiel est pleinement exploité, la santé mobile pourrait permettre d’économiser 99 milliards d’euros en coûts de soins de santé dans l’Union européenne.

Enfin, signalons l’audition publique sur "Le numérique au service de la santé" organisée le 15 mai 2014 par l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques du Sénat. Voir le dossier vidéo.

> L’étude Opinion Way - Microsoft - mai 2014 - à télécharger

> La santé connectée à la croisée des chemins. Un dossier de la rédaction de 66 Millions d’Impatients

Classification :
Télémédecine e-santé

Mis en ligne le mercredi 21 mai 2014 par Webmaster

imprimer

Veille
Les listes classées
Pour chercher sur le site