Accueil
Association pour la Télémédecine
en Auvergne Rhône-Alpes
vendredi 20 septembre 2019
Accueil | Intranet | Veille | Etudes de cas | Contact
Veille

L’e-santé dépend des patients, pas du net, ni de l’informatique



En conclusion de sa thèse de doctorat sur L’usage de l’information numérique en médecine générale : étude exploratoire en Rhône-Alpes, Florence Gonod Boissin reconnaît qu’elle n’a pas pu “observer ni apprécier pleinement l’appropriation des TIC par les médecins“. En effet, l’informatisation des cabinets médicaux et leur connexion à l’internet aux fins de télétransmission, activement soutenues par les autorités depuis le début des années 2000, ne changent rien ou presque en terme d’usage, et ne modifie pas les “pratiques d’information” des médecins.

Nous serions en effet “à un stade hybride entre le temps de la recherche et développement et le temps des premiers usages“, et “l’internet médical ne demeure qu’un support d’information et de communication externe et ne s’insère pas encore vraiment dans l’activité d’information des médecins généralistes“.

L’internet a certes “facilité les échanges d’ordre administratif liés à la gestion des patients, et participe du “bouleversement des frontières spatio-temporalles de l’hôpital“, mais les usages n’en sont qu’à leurs balbutiements et il n’y aurait pas de réelle communauté médicale virtuelle.

Les médecins ne s’en servent pas pour leur formation continue, estiment qu’ils n’ont pas le temps de chercher des informations et préfèrent passer des coups de fil à leurs confrères, reportent aux générations ultérieures l’utilisation accrue de l’internet et des ordinateurs, et perçoivent plus l’informatisation de leurs cabinets comme une contrainte administrative que comme une évolution positive de leur métier.

.................

Lire la suite de l’article de Jean-Marc Manach sur InternetActu

Classification :
Télémédecine e-santé

Mis en ligne le mercredi 11 juillet 2007 par Webmaster

imprimer

Veille
Les listes classées
Pour chercher sur le site