ASTRH@
Association pour la Télémédecine en Rhône-Alpes

Lancer l'impression

Retour au format normal

Copyright ASTRH@ © 2007

Veille

La télémédecine malade de ses expérimentations

En 2006, le député Pierre Lasbordes avait commis un rapport sur la sécurité des systèmes d’information ayant débouché notamment sur la création de l’ANSSI et diverses dispositions dans le Livre Blanc de la Défense, qu’il avait commentées pour nous.

Il va rendre sous peu un nouveau rapport sur les systèmes d’information mais cette fois à la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot-Narquin, au sujet de la télémédecine. En avant-première, il a dévoilé quelques pistes de son rapport au cours d’un diner organisé par l’Aden (Association pour le Développement de l’Economie Numérique en France).

En matière de télémédecine, « il y a plein d’expérimentations ; il est clairement temps de déployer » a-t-il ainsi martelé. Il s’est étonné d’une gouvernance catastrophique du sujet. Par exemple : « déjà, quand on parle de DMP, on sait qu’il s’agit d’un dossier médical mais est-il patient, personnel, partagé... ? » Il n’y a aucune définition commune, aucune cible claire.

............

Voir la suite de l’article sur le site CIO-online

mercredi 28 octobre 2009, par Jean-Louis Bourgogne

Lancer l'impression